Bonus baby-sitter et crèche pour les mères


Pour encourager le retour au travail de la maternité, le gouvernement a décidé d'allouer une prime aux nouvelles mères, qui peuvent utiliser pour payer la crèche ou la baby-sitter.

Dans Cet Article: BONY BABY SITTER - En Italie il y a peu de les mères qui travaillent. Beaucoup de femmes, après le maternité ils décident de rester à la maison pour s'occuper de leurs enfants. Et il y a aussi des femmes qui sont discriminées au travail justement à cause de leur maternité. la la moyenne nationale des mères qui travaillent est de 46%, comparé à 58% de la moyenne européenne. Pour encourager le retour des mères dans l’entreprise, le gouvernement a décidé d’attribuer, à partir de 2013, un bonus pour bébé, qui servira à payer la garderie ou la baby-sitter.
LIRE AUSSI Baby Bonus 2014: comment ça marche et comment le demander C'est un contribution de 300 euros par mois, pour une période maximale de six mois, qui peuvent être attribués aux mères qui travaillent au cours de la première année de vie de l’enfant. Ce ne sera pas à tout le monde, mais seulement aux mères dont le revenu familial est plus défavorisé. Cette somme doit être utilisée exclusivement pour la crèche ou la baby-sitter.
Au cas où il viendrait utilisé pour payer le nid, l’État versera directement la somme à l’école. Si, en revanche, ce sera l'habitude de payer la baby-sitter, la mère recevra des bons, des bons pour des travaux occasionnels, à remettre à la baby-sitter.
Le gouvernement a alloué à ce projet 20 millions d'euros par an (pour la période 2013-2015) et l'année dernière, très peu de demandes ont été soumises: 11 000 demandes ont pu être acceptées et moins de 4 000 ont été soumises.
LIRE AUSSI Prime pour bébé et fonds de crédit pour les nouveau-nés
Qui bénéficiera de la contribution devra cependant renoncer au congé optionnel pour la même période qui peut être pris après un congé de maternité obligatoire.
BONUS BABY SITTER, LES BESOINS - Comme indiqué sur le site Web INPS, ils peuvent accéder aux avantages suivants:
- les employés;
- les travailleurs inscrits pour une gestion séparée qui remplissent l'une des conditions suivantes:
les mères qui travaillent qui, au moment de la demande, sont encore dans les 11 mois suivant la fin de la période de congé de maternité obligatoire et n'ont pas encore pris tout ou partie de la période de congé parental;
les femmes enceintes dont la date présumée de naissance est fixée dans les quatre mois suivant la date limite pour le dépôt de la demande.
Les mères peuvent bénéficier de la prestation pour plusieurs enfants en posant une question pour chaque enfant / enfant (en cas de grossesse multiple) à condition de respecter pour chaque enfant les conditions susmentionnées.

bonus-baby-sitter-2014


Ils ne sont pas admissibles à la prestation:
- les travailleuses indépendantes inscrites à d'autres postes de direction;
- les travailleurs totalement exemptés du paiement du réseau public de garderies ou de services privés;
- les travailleurs qui bénéficient des avantages du Fonds pour les politiques en matière de droits et d'égalité des chances
LIRE AUSSI Congé de paternité, l'histoire d'un père qui a choisi de rester à la maison
BONUS BABY SITTER, COMMENT DEMANDER - Chaque année, une journée de clic est établie au cours de laquelle vous pouvez appliquer sur le site Web INPS uniquement par ordinateur et une journée sera stipulée. classement national. De toute évidence, la priorité sera donnée à ceux qui ont un faible Isee. Et à Je vois la parité, qui a déjà soumis la candidature aura priorité.
Pour le 2014 le jour du clic n'a pas encore été établi.
CONGÉ DE PATERNITÉ - Parmi les nouveautés introduites par le décret établissant le bonus pour baby sitter et celui concernant le congé des pères pour la naissance d'un enfant. Le père aura une journée de congé payé à 100%. À ce jour, vous pouvez en ajouter 2 supplémentaires facultatives, toujours payées à 100%, mais uniquement si la mère renonce à deux jours de congé de maternité.

Vidéo: Toby rend folle la Baby Sitter LPS ???? petshop mdr en français