Les collègues peuvent donner leurs vacances à ceux qui ont un enfant malade


En France, appliquez une disposition vous permettant de céder une partie de vos vacances à un collègue qui a un enfant malade

Dans Cet Article: ABSENCE POUR LA MALADIE DE BÉBÉ, LES COLLÈGES DONNENT DES VACANCES - En France, ils ont définitivement approuvé une loi permettant de donner une partie de leurs droits fêtes à un collègue qui a l'enfant malade et qui a épuisé les heures de congé et les jours de congé laisser à sa disposition.
LIRE AUSSI Congé parental partiel à venir
La loi s'appelle Loi Mathys, en hommage au picoclo Mathys, décédé à 10 ans pour une tumeur au foie. Fils de Christophe Germain, employé de l'usine Badoit de Saint-Galmier, le petit Mathy avait eu son cancer en 2009 et son père n'avait plus de jours à quitter avant d'obtenir sa permission. Quand Antony, son collègue et ami de longue date, lui a demandé s'il avait besoin d'argent ou d'aide, Christophe a répondu qu'en réalité, il n'avait besoin que d'une chose: temps.
Et c’est ainsi que Antony a organisé un vrai collection de jours de vacances parmi tous les collègues: à la fin, Christophe s’est retrouvé avec un total de 170 jours de vacances qu'il aurait pu passer avec son fils. Son enfant est décédé le 31 décembre 2009 et grâce à la solidarité de ses collègues, ce père pouvait rester avec son enfant aussi longtemps qu'il le resterait.
LIRE AUSSI Enfants au travail avec papa et maman
Et donc, ici aujourd'hui en France, cette chaîne de solidarité dans le sauvetage d'un collègue qui a des enfants malades n'est plus seulement une nouvelle qui est un battage publicitaire, mais une réalité qui devient une pratique. la loiexplique Christophe, c’est la meilleure récompense pour les collègues qui l’ont été et qui ont fait don de leurs vacances.
Depuis la mort de son enfant, Christophe a donné naissance à unassociation cela s'est battu pendant toutes ces années pour que la possibilité de donner une partie de leurs vacances dans des circonstances exceptionnelles comme celles-ci devienne une véritable loi et soit institutionnalisée.
Et aujourd’hui, le Sénat français a donné la finale. La loi prévoit qu'un salarié - public ou privé - peut, de manière anonyme et sans rien recevoir en retour, renoncer à tout ou partie de ses jours de repos au profit d'un collègue qui a un enfant de moins de 20 ans. années touchées par "une maladie, un handicap ou une victime d'un accident particulièrement grave". Le parent doit présenter le certificat médical et sera payé à 100% du salaire.
LIRE AUSSI Travail et grossesse, tout ce qu'il y a à savoir
CONGÉ POUR LA MALADIE DU SON EN ITALIE - Mais comment est le laisser assister l'enfant malade en Italie?
L’INPS explique que le père ou la mère a droit à
- dans les 3 premières années de la vie de l'enfant, partir pour une maladie de la même chose, sans limitation dans le temps, même si la maladie n'est pas dans la phase aiguë;
- de 4 à 8 ans de l'enfant, à 5 jours ouvrables par an, pour chaque parent, pour un total maximum de 10 jours non utilisables en même temps.
Dans les deux cas:
- il n'y a pas de visites de contrôle; les congés ne sont pas payés; il est possible de demander une avance de l'indemnité de départ (ISF).

ENFANTS À L'HÔPITAL


Vidéo: Autoroutes: Le grand bouchon - Documentaire