Contribution scolaire volontaire ou obligatoire?


Le ministre de l'Education, Giannini, rappelle que les frais de scolarité sont volontaires, mais de nombreuses écoles obligent les parents à les payer.

Dans Cet Article: édité par Elisa Santaniello
Apr√®s inscription et approbation du programme annuel, "contribution scolaire"que certaines √©coles exigent que les familles paient, certains instituts, en fait, comme le rapporte le Corriere della Seraen fait ils viennent encore d'imposer le paiement de contributions volontaires, allant de 60 ‚ā¨ √† 200 ‚ā¨: ceux qui ne paient pas dans certains cas ne peuvent pas participer aux laboratoires de l‚Äô√©cole, ou doivent payer un acc√®s quelconque √† la salle des ordinateurs, voire √† chaque photocopie.
LIRE AUSSI: L'école perd son autorité: comment intervenir?
Nous citons l'exemple d'un lyc√©e de Cuneo o√Ļ le responsable rappelle que des contributions, m√™me non obligatoires, sont indispensables car indispensables au fonctionnement de l'institut. Donc, la suggestion pour ceux qui ne veulent pas payer les contributions est de payer chaque fois les frais pour le service, l‚Äôachat qu‚Äôils utilisent ou de tirer parti de tous les outils, tous les services, parce que les autres √©tudiants ont pay√©.
Le problème subsiste donc dans certaines écoles italiennes et sur le sujet également Ministre de l'Education Giannini. Comme le dit la loi et comme le précise une circulaire du MIUR, les contributions sont "absolument volontaires", donc les écoles ne peuvent pas obliger les parents à les payer. La ministre Giannini, interrogée par Corriere, a réitéré le concept en déclarant qu'il n'est pas possible de forcer les familles utilisant des méthodes inappropriées à verser des contributions qui, par définition, sont volontaires. Les directeurs le savent bien, mais si quelqu'un ne s'en souvient pas, le ministère tentera de réaffirmer le concept afin que cela ne se produise pas.
LIRE AUSSI: Les enfants exclus de la table car les parents ne paient pas
Donc, une fois le caractère volontaire et volontaire de la contribution, c’est aux familles et seulement à elles, en toute liberté et sans pression, de décider de le donner ou de ne pas le donner. Si vous décidez de la donner, la contribution doit être versée sur le compte courant de l'école, par virement bancaire ou par mandat postal.
En outre, comme sp√©cifi√© par les familles MIUR, √† l'exclusion de certains cas pour des raisons √©conomiques, appartenant √† des cat√©gories particuli√®res ou exemptions au m√©rite, ne doivent payer que les frais d'inscription, de pr√©sence, d'examen et de dipl√īme. Toutes les d√©penses qui ne rel√®vent pas de ce poste peuvent √™tre demand√©es par les √©coles, mais les parents ne sont pas oblig√©s de les payer. Si cette r√®gle n'est pas respect√©e, vous pouvez envoyer des notifications aux bureaux des √©coles r√©gionaux responsables. supervision des √©coles.
Toutefois, dans le cas particulier des instituts techniques, professionnels et artistiques, un arrêté royal de 1924 est toujours en vigueur, exigeant le versement de "contributions de laboratoire" qui doivent être versées
ENFANTS √Ä L'√ČCOLE
Crédits Source | Corriere della Sera
Sauvons l'école

Vid√©o: Elections 2020: poleŐĀmique autour d‚Äôune contribution obligatoire