Doutes sur les vaccins: les réponses de nos experts


Sur le forum de behappyfamily, l'un de nos utilisateurs a posé des questions sur les clarifications de notre infirmière spécialiste des vaccins concernant les vaccins: voici ce qu'elle a répondu

Dans Cet Article:

Dans le forum behappyfamily (LIRE) un de nos utilisateurs a demandé des éclaircissements sur la vaccinations infantiles (LIRE) à notre infirmière pédiatrique: voici ce qu'il a répondu
Notre utilisateur √©crit poule: Nous avons donn√© √† Edoardo la deuxi√®me dose de vaccins. La premi√®re fois que le b√©b√© avait des jambes enfl√©es et douloureuses et une fi√®vre √† 38 ans, en une journ√©e compl√®tement r√©solue. Cette fois, le b√©b√© a eu une forte fi√®vre pendant deux jours, il a √©t√© malade toute la semaine et il a beaucoup pleur√©. Nous avons fr√©quemment utilis√© la tachipirine (toutes les 6 heures) au cours des premi√®res 48 heures pour contr√īler la fi√®vre et les douleurs aux jambes. Si la dose de vaccin est la m√™me (comme dit le p√©diatre) parce que l'enfant a davantage souffert? Je suis tr√®s inquiet pour les vaccins et les r√©actions li√©es √† leur administration et √† ce stade, je suis tr√®s inquiet pour la troisi√®me dose. J'ajouterais que, si je le pouvais, j'√©viterais quelqu'un que je consid√®re comme vraiment superflu et un d√©fi inutile pour le syst√®me immunitaire de nos enfants.
Et l'infirmière répond: Chère mère poule, je comprends vos nombreux doutes sur les vaccins, mais si nous pensons au nombre de maladies qui ont été éradiquées, j’estime qu’elles sont davantage le pour et le contre.
Finalement, vous pourrez éviter les options et avant le prochain vaccin, signalez à votre pédiatre la réaction anormale après cette dernière administration.
Une question: comment avez-vous eu l'impression que l'enfant avait mal aux jambes?
Salutations Monica LIRE AUSSI: Vaccins obligatoires et facultatifs, voici ce qui change
Maman: Je crois en l'utilit√© des vaccins, en particulier dans un monde globalis√© comme le n√ītre, mais je suis toujours perplexe sur le fait qu'il est obligatoire de se faire vacciner pour des maladies qui ont presque disparu dans le monde, alors que ce n'est consid√©r√© que conseill√© de notre syst√®me de sant√© vaccinent contre les maladies encore r√©pandues dans notre pays et dangereuses pour la sant√©. Je me demande quelle est la logique.
En ce qui concerne les mauvaises jambes, le bébé ne voulait pas être touché, ni ramassé et hurlé juste en touchant les jambes pour mettre la crème prescrite par le pédiatre pour le gonflement.
infirmi√®re: √Ä bien des √©gards, je suis d‚Äôaccord avec vous, mais vous devez √©galement prendre en compte le fait que notre soci√©t√© est devenue une soci√©t√© multiethnique (o√Ļ je vis dans la province de Mantoue, il existe 58 groupes ethniques diff√©rents) et qu‚Äôil ya donc malheureusement un retour des pathologies. qu‚Äôil n‚Äôy en avait plus maintenant (par exemple, la tuberculose).
Je ne sais pas de quelle région vous êtes originaire, mais si vous êtes contre la vaccination de votre enfant, demandez à votre ASL d'appartenance si vous pouvez décider de ne pas faire le vaccin (par exemple dans la région de Vénétie, cela est possible).
salutations, Monica LIRE AUSSI: Oui ou non aux vaccins, le débat se poursuit
Je suis sicilienne et de nombreux parents (en particulier ceux qui prennent soin de leurs enfants avec des médicaments homéopathiques) sur les conseils de leur pédiatre n'ont pas vacciné leurs enfants. Ce choix radical ne me convient pas, je pense simplement que le système de vaccination doit être revu, également à la lumière du flux migratoire vers l'Italie, suivant une logique exclusivement scientifique, ignorant les autres intérêts. Même la Sicile est touchée par les entrées illégales d'immigrants (Lampedusa est un pont vers l'Italie pour de nombreux Africains) et refuser certains vaccins à nos enfants est une pure folie.

Vidéo: Vaccination, les vérités indésirables