Les peurs les plus typiques chez les filles en pleine croissance


Qu'est-ce qui fait peur Ă  la mĂšre d'une fille? En tant que femme, Ă  son tour, elle sait parfaitement ce qui l'attend

Dans Cet Article:

Grandir une fille

"Les hommes sont plus faciles": C’est une phrase que les mĂšres, mĂȘme celles qui ont eu des enfants des deux sexes, entendent assez souvent. En fait, lorsque les garçons sont parfois plus gros quand ils sont petits, il est Ă©galement vrai qu'ils sont souvent moins compliquĂ©s. Mais surtout qu'est-ce qui t'effraie les mĂšres de filles sont l'avenir, et tout d'abord l'adolescence, peut-ĂȘtre parce que les femmes, Ă  notre tour, savent parfaitement ce qui les attend et nous ne voudrions pas ĂȘtre Ă  leur place. Et mĂȘme pas chez nous, pour ĂȘtre honnĂȘte.

  • Il devra s'occuper de son corps

De toute Ă©vidence, mĂȘme les garçons adolescents ont des problĂšmes d’image, mais les femmes sont plus prĂ©occupantes, ne serait-ce que parce que l’idĂ©al de la perfection est prĂ©sumĂ© - ou est prĂ©sumĂ© ainsi - sans cesse prĂŽnĂ© par les mĂ©dias. Je souhaite de tout mon cƓur que mes filles aiment leur corps comme elles sont, sans penser qu'il est trop grand, trop petit, trop. Mais qui est celui qui Ă  15 ans s'est dĂ©jĂ  senti en sĂ©curitĂ©?

Comment ĂȘtre de bons papas de filles
  • Elle deviendra une femme

Ici, la question est prĂ©cisĂ©ment celle-ci: nous savons trĂšs bien ce qui va arriver. Les premiĂšres rĂšgles, le premier soutien-gorge, les premiers cheveux Ă©radiquĂ©s sans pitiĂ©, l'achat compulsif de dĂ©sodorisants au parfum nausĂ©eux, et si le destin dĂ©cide de se concentrer particuliĂšrement sur elle, mĂȘme l'acnĂ© juvĂ©nile. Cela semble ne nous ĂȘtre arrivĂ© qu'hier et, malheureusement, nous n'avons pas oubliĂ©. Cela lui arrivera aussi, toujours trop tĂŽt. Nous la verrons souffrir pour les moqueries de ses compagnes, subir de terribles changements d'humeur, des crimes de mode et de maquillage qui l'aideront certainement Ă  se faire de nouveaux amis, Ă  se sentir seule, Ă  aspirer Ă  un amour non partagĂ© et Ă  nous voir. comme des ennemis, mĂȘme si nous restons toujours Ă  ses cĂŽtĂ©s - et ce sera apparemment inutile.

  • Il va faire l'amour

Nous aimons tous penser que nos filles resteront chastes pour toujours, ou du moins jusqu'au mariage, ce qui se produira peut-ĂȘtre aprĂšs quarante ans (et en tout cas les cinquante sont les quarante nouveaux), mais la dure rĂ©alitĂ© Ă  laquelle nous ne sommes pas redevables est qu’à 13, 14 ans ok, c’est-Ă -dire qu’aprĂšs-demain, ils commenceront Ă  connaĂźtre le sexe, Ă  parler de sexe, Ă  penser au sexe et, chacun avec son temps, mĂȘme Ă  faire l'amour. Ce qui implique que nous, les mĂšres, aurions dĂ» faire un excellent travail pour enseigner le respect d’elles-mĂȘmes et comprendre les consĂ©quences de leurs actes. Nous allons prier, nous avons dĂ©jĂ  commencĂ© Ă  prier, pour que nos filles ne rencontrent que de bons garçons. S'ils ont des questions, ils se sentiront suffisamment en confiance pour venir nous parler. Que leur premiĂšre fois sera Ă  leurs conditions et uniquement et exclusivement pour l'amour.

  • Il devra se retrouver

En tant que mĂšres, nous les voyons belles et nous n'avons d'yeux que pour leurs vertus, mais il est fort probable que pour les personnes en qui elles ont le plus confiance - les amis, le garçon dont elles sont amoureuses, les camarades de classe les plus populaires de l'Ă©cole - seront des gens ordinaires, sinon pire. Les adolescents savent ĂȘtre cruels et parfois, ils ne vont pas au-delĂ  de la surface. Peut-ĂȘtre que ce sera exclu. Il ne sera pas invitĂ© aux soirĂ©es ni aux samedis soirs. Elle sera trahie par ce qu'elle considĂšre ĂȘtre sa meilleure amie. Il se sentira insuffisant, moche, seul et cela affectera peut-ĂȘtre nĂ©gativement son caractĂšre. J'aimerais que mes filles deviennent de jeunes femmes si sĂ»res d'elles-mĂȘmes et de leurs proches, rester toujours gentil et amical avec tout le monde tel qu'il est maintenant. Confiant envers la vie et le monde.

  • Il devra apprendre Ă  se dĂ©fendre

Je ne passerais pas une journĂ©e Ă  l'adolescence, mĂȘme sous la menace de graves tortures: l'insĂ©curitĂ© et le besoin de confirmation sont parfois si pressants que, pour gagner un point, vous vous retrouvez en train de faire des choses que vous ne croyez pas. J'aimerais que mes filles comprennent que tous leurs camarades, mĂȘme ceux apparemment plus hardis, se sentent Ă©galement inquiets; que parfois, une seule personne capable de dire "non merci" peut entraĂźner toutes les autres. Que vous gagniez beaucoup plus de points pour montrer votre courage - le courage d'ĂȘtre fidĂšle Ă  soi-mĂȘme et Ă  ses valeurs - plutĂŽt que de faire des choses qui ne vous reprĂ©sentent pas... qui vous redonnent une image dĂ©calĂ©e et sans doute pire. J'espĂšre que mes filles vont se lever et dire "non merci", sinon, ça va bien aussi: vous vivez pour apprendre, vous continuez Ă  le faire mĂȘme par les mĂšres.

Ce que je veux enseigner Ă  ma fille, VIDEO

Dans cette vidĂ©o, les rĂ©flexions d'une mĂšre sur ce qu'il faut transmettre Ă  sa fille: se respecter, ne rien attendre des autres, lui apprendre que l'amour doit ĂȘtre vĂ©cu jour aprĂšs jour, croire en ses rĂȘves et ne jamais abandonner devant le premier obstacle, etc.... en un mot, apprenez-leur Ă  VIVRE

Vidéo: un potuguai qui fait sa chochotte quand je lui fait sa piqure