Fécondation hétérologue, le verdict de la Consulta est attendu


Trois tribunaux ont soulevé des questions de légitimité concernant l'interdiction de la fécondation hétérologue en Italie et la Consulta s'est réunie pour statuer. Il y a de grandes attentes pour le verdict final

Dans Cet Article: AUDIENCE DE FERTILITE ETHROOLOGIQUE SUR L'INTERDICTION EN ITALIE - le fécondation hétérologue à travers des œufs ou du sperme donnés par un sujet externe pour des couples infertiles, il est permis par la médecine, mais refusé par la loi. 40. Après que trois tribunaux italiens ont soulevé des questions de légitimité, le consulter réunis pour statuer à ce sujet.
LIRE AUSSI: Fécondation hétérologue, le débat reste ouvert
Les questions sur loi 40 ils ont été élevés par tribunaux de Milan, Florence et Catane, qui suivent les causes de trois couples qui ne peuvent pas avoir d'enfants et à qui on a refusé la fécondation hétérologue. Les trois tribunaux auraient insisté sur le droit d'être parents, sur la famille et sur la violation de nombreux articles de la Constitution. Lors de l’audience, l’avocat général Gabriella Palmieri et les avocats des couples attendent l’arrêt de la Cour constitutionnelle d’intervenir pour accéder à l’hétérologue.

Loi-40 en cour


Aux microphones de Repubblica, l'avocat Filomena Gallo il aurait dit que la loi 40/2004 qui interdit la fécondation hétérologue aurait créé discrimination fondée sur les maladies et la classe économique. En fait, il y a un fossé entre ceux qui dans ces dix années de droit 40 pourraient partir à l'étranger et ceux qui ont dû abandonner.
LIRE AUSSI: Louer des mères et des ventres de substitution, c'est la mode du moment
Comme nous lisons sur Rai Nouvelles Au cours de l'audience, les avocats ont souligné à plusieurs reprises le phénomène des voyages à l'étranger liés à la fertilisation. En fait, environ 4 000 couples se tourneront chaque année vers des centres médicaux hors d'Italie. Il suffit de penser que le 63% des interventions de ce type effectuées en Espagne concernent des couples italiens avec des coûts compris entre 5 000 et 10 000 euros par tentative. Et tout le monde ne peut se permettre de faire face à de tels coûts.
Il ne faut pas non plus oublier que de nombreux couples ont souvent besoin d'une fécondation hétérologue en présence de maladies qui ne leur permettent pas d'avoir d'enfants.
LIRE AUSSI: Fertilisation assistée, l'histoire de deux couples partis à l'étranger pour devenir parents
Pour le procureur général, Gabriella Palmieri, la fécondation hétérologue "relèverait des matières relevant de la compétence du législateur". Il poursuit en disant que la loi 40 est peut-être datée, mais que la Cour devrait laisser au législateur une marge de manœuvre et une décision en ce qui concerne les principes fondamentaux de la démocratie.
Il y avait de grandes attentes pour le décision finale. Il n'y avait pas unanimité à la cour, alors tout semblait suggérer que l'on irait au vote. Et après une audience d'environ une heure et demie qui s'est poursuivie le matin du 9 avril, la Cour constitutionnelle a déclaré: l'inconstitutionnalité de l'interdiction de la fécondation hétérologue.
LIRE ICI LE VERDICT FINAL: Fécondation hétérologue, lever l'interdiction en Italie
Crédits Source | Rai Nouvelles

Vidéo: