La France autorise également la greffe d'utérus


En France, transplantation utérine autorisée. Les organes des donneurs en phase de mort cérébrale seront utilisés

Dans Cet Article:

Greffe d'utérus

Est-il possible de faire une greffe de l'utérus pour lutter contre l'infertilité et couronner son désir de devenir mère? De nombreux pays suivent cette voie en autorisant des projets de recherche visant à transplanter l'utérus chez des femmes qui en sont dépourvues.

Le pionnier était le pionnier Suède où, il y a deux ans, Mats Brannstrom et son équipe ont transplanté l'utérus chez neuf femmes. Deux d’entre elles ont ensuite subi une intervention chirurgicale pour retirer l’organe en raison de complications, tandis qu’une autre a pu avoir un enfant.

Promouvoir la conception

Conception: tous les moyens pour le favoriser (10 images) Régime alimentaire, mode de vie, sexe et stress. Tous les moyens de promouvoir la conception

La femme est devenue mère grâce à la greffe d’utérus offerte par sa mère. L'opération a eu lieu à l'hôpital de Göteborg et a vu le protagoniste d'une femme de trente ans qui avait perdu son ventre à l'âge de vingt ans à la suite d'un cancer.

La jeune femme a d'abord été soumise à la greffe de l'utérus, offert par sa mère, il a ensuite dû attendre un an avant de pouvoir tomber enceinte grâce à la fécondation assistée: ses ovocytes ont été fécondés in vitro avec le sperme de son mari. Il a fallu 4 tentatives d'implantation des embryons avant qu’ils ne puissent tomber enceintes et finalement la femme a donné naissance à un enfant en bonne santé avec une césarienne.

Le couple suédois envisage d’essayer d’avoir un autre enfant, après quoi l’utérus sera retiré afin de permettre au patient de ne plus être obligé de suivre le traitement médicamenteux anti-rejet qui implique toujours des effets secondaires.
Et aussi le France il y a quelques jours a annoncé qu'il avait autorisé la essai clinique pour une greffe de l'utérus. Le CHU de Limoges est l’équipe française qui mènera le projet de recherche visant à permettre aux femmes sans utérus d’avoir des enfants.

Uterus bicorne, est-il possible de tomber enceinte?

Dans l'essai seront impliqués des femmes sans utérus ou qui ont subi une hystérectomie pour une pathologie bénigne. Contrairement à ce qui s'est passé en Suède et dans d'autres pays de France, l'utérus sera prélevé par des donneurs en état de mort cérébrale.
Tristan Gauthier, chercheur principal du projet, explique au journal Le Monde que la perspective est de réaliser le première greffe de l'utérus à la fin de 2016 et d'avoir le première naissance avec l'utérus transplanté en 2018.
Pour mener à bien ses recherches, l'équipe de Gauthier suivra un protocole strict: l'objectif est de recruter huit femmes qui participeront à l'essai sans avoir eu d'enfants.
Des expériences similaires, avec des utérus prélevés sur des donneurs en état de mort cérébrale, sont également prévues aux États-Unis, à la Cleveland Clinic et en Grande-Bretagne.

Vidéo: PMA pour toutes, palliatif à une stérilité sociale - PolonyTV