Gabriele Salvatores et Save The Children racontent le drame d'enfants syriens Ă  la Mostra de Venise


À l'occasion du 74ème festival du film de Venise, Gabriele Salvatores unit sa voix à celle de Save The Children afin de rester attentif aux graves conséquences du conflit en Syrie.

Dans Cet Article:

Une vidéo de Gabriele Salvatores sur le drame d'enfants syriens

la Syrie est le théâtre d’une guerre civile sanglante et sanglante qui dure depuis plus de 6 ans et a causé plus de 6 millions de personnes déplacées et 5 millions de réfugiés, obligés de fuir vers les pays voisins. Les victimes les plus démunies de ce conflit sont toujours les enfants: environ 5,8 millions, comme on peut le lire sur le site Web de Save The Children, vivent sous les bombes et ont besoin d'aide. Il y a au moins 3 millions d'enfants qui n'ont jamais connu la beauté d'une enfance normale sans guerre, la joie de jouer sans soucis, le bonheur de connaître, la simplicité et la liberté d'être des enfants.

À l'occasion du 74ème Mostra de Venise, Sauvez les enfants a publié une vidéo qui raconte à travers la voix et le visage du réalisateur Gabriele Salvatores le drame des enfants syriens. Une initiative énergique visant à sensibiliser les millions de mineurs du pays aux conséquences dévastatrices de la violence et des privations. "Ce n'est pas un film, ça se passe maintenant", le témoignage du directeur qui accompagne les images de destruction réalisées par un drone sur une ville syrienne bombardée.

"Le coeur bat si fort que ça me fait mal. J'ai peur ": la vidéo s'ouvre avec le témoignage d'un enfant syrien âgé de 5 ans, auquel Gabriele Salvatores donne la parole pour attirer l’attention sur les près de 6 millions d’enfants encore exposés en Syrie aux terribles conséquences de la guerre, des bombardements et de la violence.

Les paroles du directeur accompagnent le images de destruction et de dévastation fabriqué par un drone survolant une ville syrienne ravagée par les bombes. Le même paysage sur lequel s'ouvre la porte rouge installée par Save the Children à Venise, une brèche qui catapulte ceux qui l'observent dans un scénario terrible qui est devenu le quotidien de nombreux enfants en Syrie. Des images qui témoignent de l'enfance perdue et souvent non vécue de tant d'enfants syriens.

Gabriele Salvatores dans la vidéo avec laquelle le réalisateur unit sa voix à celle de Save the Children - l'organisation qui depuis 1919 se bat pour sauver la vie des enfants et leur garantir un avenir -attire l'attention de la Mostra de Venise sur les jouets perdus des enfants syriens.

C’est l’un des nombreux enfants qui ne connaissent pas la paix, qui ne peuvent pas dormir à cause de leurs cauchemars, parce qu’il craint de ne plus se réveiller - a déclaré le réalisateur, se référant à l’histoire de l’enfant syrien - des gens qui ont aimé, qui ne peuvent plus aller à l'école. [...] Beaucoup rêvent de mourir pour aller au paradis et avoir ainsi un endroit pour manger et rester au chaud. Ils espèrent être frappés par des tireurs d’élite avant d’être conduits à l’hôpital et fuir peut-être de l’une des nombreuses villes toujours assiégées.

La dure réalité des images racontées de Gabriele Salvatores est le même qui passe devant les yeux du public et des célébrités qui ouvrent la porte rouge à Venise, découvrant qu'aujourd'hui en Syrie 5,8 millions d'enfants sont encore exposés aux terribles conséquences de la guerre et des bombardements et environ 3 7 millions d'enfants syriens sont nés pendant le conflit et jusqu'à présent, ils n'ont connu que violence et destruction.

Deux enfants sur trois ont perdu l'un de leurs proches, leur maison a été bombardée ou blessée, tandis qu'un sur quatre risque d'avoir de graves conséquences sur leur santé mentale, en raison également des terribles cauchemars qui les réveillent pendant la nuit ou de peurs récurrentes. les bombes et le bruit des avions. Depuis que le conflit a dévasté le pays, plus de 4 000 écoles ont été attaquées, près de deux par jour, plus de 1 sur 2 ont été endommagées, 1 sur 10 a été complètement détruite et plus de 2 sur 5 ne sont plus utilisables. un impact dévastateur sur le droit à l'éducation d'au moins 1,7 million d'enfants qui ont été forcés de quitter l'école.

L'initiative Save the Children est hébergée dans la revue "Œdipe", à l’endroit où est amarré le bateau historique de Pier Paolo Pasolini "Edipo Re" (Lido di Venezia, Riva di Corinto 1). L'action de sensibilisation, dans lequel les protagonistes du monde du cinéma et du divertissement étaient présents à la kermesse de Venise, est également réalisée grâce à la collaboration avec l'exposition photographique "Jusqu'au bout de la mer" de Jacopo Di Cera, qui sera exposé sur le bateau "Edipo Re" de Pasolini du 31 août au 9 septembre.

  • Soutenir l'intervention de Sauvez les enfants en Syrie, cliquez ici -> Save The Children, Emergency

Vidéo: