Des jeux pour enrichir le vocabulaire de l'enfant


Le lexique est l’une de ces ressources que nous continuons à enrichir pour la vie. Chez les enfants, le jeu reste l'outil le plus efficace pour introduire de nouveaux mots

Dans Cet Article:

Des jeux pour enrichir le vocabulaire de l'enfant

À l'origine, les mots étaient des sorts et, encore aujourd'hui, le mot a conservé une grande partie de son ancien pouvoir magique.
Sigmund Freud
la lexique c'est l'une de ces ressources que nous continuons à enrichir pour la vie. Apprendre un nouveau sport, une nouvelle recette, s'attaquer à un nouvel emploi ou même à un nouveau livre sont des expériences qui nécessitent immédiatement d'apprendre de nouveaux mots ou de nouveaux usages et nuances de mots que nous connaissions déjà.

Parce qu'il est important de parler correctement aux enfants

Je vois souvent des livres dans la librairie glossaire proposé aux enfants, et j'en suis sûr, avec un peu de fantaisie, peut être amusant et efficace, mais les mots ne sont pas simplement des étiquettes à associer à des images et à des choses. Les mots sont beaucoup plus, ce sont des choses que nous n’imaginons même pas parfois: ce sont la substance et l’imagination. Ils sont concrets et immatériels. Ce sont des sons et des lettres, mais aussi des émotions et de la mémoire. C'est pourquoi, chez les enfants, le jeu reste l'outil le plus efficace: en jeu, le mot devient un lien et un souvenir.

Le jeu de "faire semblant"

Je vais donner un exemple, racontant ce qui nous est arrivé en jouant dans l’un des parcs de notre ville. J'ai toujours trouvé très difficile d'emmener le bébé au parc, peut-être parce qu'il n'y a pas toujours de jeux adaptés aux enfants. Il y a quelques jours, nous faisions du vélo sur les murs de la ville et j'espérais éviter de m'arrêter à la parc, mais d’en haut, ma fille l’a vu et m’a demandé de m’arrêter un moment pour jouer. Nous nous sommes amusés sur la balançoire, elle a eu du mal à monter carrouselJe me suis battu pour la tenir à l'écart du grand toboggan (celui sans les balustrades). Enfin, j'ai proposé d'aller sur le «bateau». Dans un coin un peu abrité, il y a bien une structure, très simple en réalité, mais conçue spécifiquement pour stimuler le jeu de faire semblant.

Nous nous sommes imaginés sur le pont d'un navire: nous avions aussi quelques poupées, aucun marin pour nous aider. Nous avons hissé les voiles, récupéré les naufragés, évité les collisions, gravi le mât et finalement mis le voilier. En fait, je n’étais pas très précis, mais la première fois, nous étions satisfaits et nous nous sommes beaucoup amusés. Nous sommes rentrés à la maison à vélo, mais nous avons senti le sel sur nous.

Pour ceux qui ont des enfants plus âgés, il existe certainement une infinité de possibilités de jeux pouvant être inventés "sur des sujets" présentant un intérêt pour les enfants ou pouvant être abordés à l'école: une période historique, un environnement climatique, un moyen de locomotion, etc.. Il n’est jamais trop tard, et il n’est jamais trop tôt pour apprendre de nouveaux mots.

Le vocabulaire des enfants

La recherche nous dit que dès six mois, les enfants ont un premier vocabulaire, une première lexique familial. Mais il arrive que, en tant que parents ou éducateurs, nous commençons à penser au langage des enfants beaucoup plus tard, vers 12 mois, lorsque les enfants prononcent leurs premiers mots, ou plus tard, vers deux ans, si les enfants ne les prononcent pas encore: en réalité, les enfants sont prêts à nous écouter même lorsqu'ils sont dans le ventre, ils sont curieux et attentifs à notre voix et à notre langue depuis la naissance, chaque enfant a la sienne potentiel linguistique, notre attention à son développement les aidera à le valoriser le plus possible
Lien en profondeur

Une page Facebook et un e-mail pour rester en contact
Parler avec des enfants: le groupe Facebook se tient au courant et Ă©change des points de vue
Si vous souhaitez nous envoyer des histoires, des vidĂ©os ou des photographies de vos jeux avec des mots, Ă©crivez Ă : [email protected]


Vidéo: Parler pour parler: 2 à 3 ans