Il cache Ă  tout le monde que sa fille a le VIH, voilĂ  pourquoi


Une mÚre explique pourquoi elle a décidé de ne pas dire ouvertement que son enfant est séropositif

Dans Cet Article:

MÈRE NE DIT PAS QUE SA FILLE A LE VIH - Jen Mosher, photojournaliste et maman, a écrit un article controversé sur le site "Scary Mummy", avouant que sa fille était séropositive, mais elle et son mari ont décidé de garder les nouvelles cachées de la communauté et de l'école.

Mon enfant a le VIH et joue avec vos enfants, Ă  votre insu

c'est le titre de l'article qui a naturellement provoqué plus d'une controverse et a fait du blog plus de 37 000 actions.

Enfant guéri du SIDA, une avancée?

Mais pourquoi cette dĂ©cision? La journaliste explique que la principale motivation Ă©tait d'empĂȘcher que l'enfant soit isolĂ© et stigmatisĂ©: elle ne devrait peut-ĂȘtre pas ĂȘtre invitĂ©e Ă  des fĂȘtes, ni acceptĂ©e au cours d'Ă©ducation physique, ou parce que des tumeurs non fondĂ©es l'ont chassĂ©e de son Ă©cole et isolĂ©e pour cause de blessure et l'ignorance.

Une ignorance Ă  laquelle elle et son mari ont dĂ» faire face et qu’ils ont dĂ» surmonter quand ils ont dĂ©cidĂ© d’adopter un enfant orphelin de parents dĂ©cĂ©dĂ©s Ă  la maison du sida. La petite fille est donc venue de Chine grĂące Ă  l'association Elim Kids qui aide les enfants sĂ©ropositifs Ă  retrouver une famille.

Aujourd'hui, le bébé va bien, "il est en bonne santé, il est heureux, il est enthousiaste, je batte sa plaie, le nez saigne, partage de la nourriture et de l'eau, l'embrasse, danse avec elle, rien de tout cela ne vous expose au contracter le VIH ", explique Jen, qui précise que sa fille effectue l'analyse tous les quatre mois et chaque fois que le résultat confirme qu'il ne reste aucune trace du virus dans le sang.

Premier vaccin thérapeutique pédiatrique

Et Jen souligne que sur le site Web de l’Unicef, qui rĂ©pertorie les dix choses que nous devons savoir sur le sida, il est clairement Ă©crit que

Le VIH se transmet par l'Ă©change de fluides corporels infectĂ©s, Ă  n'importe quel stade de la maladie. Le sang, le liquide sĂ©minal, les sĂ©crĂ©tions vaginales et le lait maternel sont des fluides capables de transmettre efficacement le virus. La salive n'en fait pas partie. Il est donc faux de croire que l'infection Ă  VIH peut ĂȘtre contaminĂ©e par un baiser.

En bref, c'est une bataille en faveur de l'information, contre les préjugés:

S'il vous plaĂźt, mĂšres, sachez que le VIH n'est pas un sujet d'inquiĂ©tude. Consultez en ligne, sur Google, parlez-en Ă  votre pĂ©diatre. Cherchez et apprenez la vĂ©ritĂ©, vous aussi. Pour le moment, sachez que ma fille sĂ©ropositive joue avec vos enfants et que vous n’avez aucune idĂ©e de qui elle est. Et c'est bon

VidĂ©o: ExpĂ©rience Sociale (#SPÉCIAL): Interdit aux sĂ©ropositifs !