Photographier les enfants et les pancioni: quand la passion devient un travail


Nous rencontrons une femme qui a photographié ses enfants et son travail. Et quelques conseils pour photographier les enfants

Dans Cet Article:

Photographier des enfants et des femmes en attente est un art. Aujourd'hui, nous en parlons avec Laura Gozzi, qui fait de son métier sa passion pour la photographie.
Comment naît la passion de la photographie et de votre travail?
Ce travail découle de la grande passion pour les enfants, et certainement grâce aux deux grossesses que j’ai vécues à la première personne, qui m’ont rapproché du monde de l’enfance, pour mieux observer les attitudes des nouveau-nés, pour comprendre J'étais devenue une mère que je ne connaissais toujours pas: un grand amour pour ces chiots qui, même avec un sourire, peuvent acheter tout l'or du monde.
J'ai commencé à partir de rien et pendant environ un an et demi, j'ai tout simplement investi moi-même, achetant tout le matériel dont j'avais besoin et cherchant toujours de nouvelles opportunités photographiques. J'ai créé mon site web et édité la page facebook Sweet Baby Photography où j'organise périodiquement des concours avec des services photographiques en jeu.
LIRE AUSSI: Comment photographier vos enfants
Ce que les gens qui vous photographient vous transmettent?
Les mères que j'ai rencontrées au cours de ce merveilleux voyage sont des personnes qui, chacune à leur manière, m'ont laissé quelque chose. Avec certains, nous avons partagé l'attente du naissance (LIRE)avec d’autres nous avons ri avec les premiers vers du nouveau-né, avec d’autres nous sommes devenus de grands amis et avec d’autres nous nous sommes retrouvés à plusieurs reprises, comme le baptême, les premiers pas et pour finir le premier anniversaire.
Eh bien, tout cela, un travail normal derrière un bureau ne me le permettrait jamais.
Ce qui me frappe le plus lorsque je photographie, c'est le sentiment que les enfants me donnent eux-mêmes, qu'ils ne sont finalement ni la mère ni la tante... mais qu'il se passe quelque chose que je ne peux pas décrire, qui me fait entrer dans le cœur. comme s'ils étaient tous mes neveux.
LIRE AUSSI: LES CONSEILS DES EXPERTS À LA PHOTOGRAPHIE DES ENFANTS
Comment ton travail est fait?
Les heures passées devant l'ordinateur à travailler sont si nombreuses... il y a tant de sacrifices mais je dois admettre que c'est un plaisir. Je fais ce que j'aime, et même si c'est l'heure avancée du matin, souvent je ne le remarque même pas, car je suis tellement plongé dans ce travail que les minutes s'envolent. Mais la meilleure chose est le moment d’emballer le cd, sachez que bientôt la mère verra et qui sait combien d’émotions peuvent essayer.
Tant de fois je reçois des appels téléphoniques de mères en pleurs qui me disent à quel point elles ont été déplacées pour voir les photos... et celles-là sont cette satisfaction!
Quels sont les projets qui vous ont donné le plus de satisfaction?
Ces projets de travail au cours des derniers mois m'ont apporté beaucoup de satisfactions: la campagne de publicité pour Bimbinfiera, qui couvrait l'ensemble du territoire national, l'interview sur Sky dans le programme "Smart & App" où j'ai eu l'occasion de raconter ce merveilleux travail, la collaboration avec le magazine Bimbi Belli Magazine, deux concours de photographies remportés en 2011, les maternités de deux hôpitaux de Rome munies de mes photos. Alors disons que je ne peux pas me plaindre... c'est une période en hausse et je ne veux pas que ça se termine, alors je continue à travailler dur.
Pour l'avenir encore beaucoup de projets mais pour la bonne chance croise les doigts, mais je ne dis rien !!
Vous pouvez donner des conseils aux mères qui veulent photographier leurs enfants (LIRE)?
Si je devais donner des conseils à toutes les mères qui veulent photographier leurs enfants, je dirais absolument de les suivre, de ne pas forcer les heures absurdes à prendre la photo qu'elles veulent. Les enfants sont spontanéité et douceur. Nous devons nous adapter à leurs rythmes et non l'inverse. c'est important.
Il n’ya rien de pire qu’un enfant irrité, obligé de s’asseoir immobile pour prendre une photo. Pratiquement un suicide.

Vidéo: