Preana Test: l'examen pour découvrir le syndrome de Down


Ce test peut diagnostiquer des anomalies génétiques telles que le syndrome de Down et d’autres trisomies.

Dans Cet Article: amniocentèse et la villocentèse sont actuellement les tests les plus utilisés pour diagnostiquer les malformations fœtales et chromosomiques.
Ce sont des tests capables de poser un certain diagnostic, alors que le translucidité nuchal et bi et tri-tests ne sont que probabilistes (LIRE).
LIRE AUSSI: Pouvons-nous dire au revoir Ă  AMNIOCENTESI?
Cependant, l'amniocentèse est un examen envahissant et non sans risque, il est en fait calculé qu’il existe un pourcentage de risque de avortement entre 0,2 et 1%.
Mais il existe aussi une autre manière, non invasive et en tout cas efficace, de diagnostiquer la présence de trisomies 13, 18 et 21 (responsables du syndrome de Down) dans la constitution génétique du fœtus.
Il s'agit de Test de Preana, une prise de sang prélevée dans la veine maternelle de manière simple et sans danger.
LIRE AUSSI: LA VOIE DES TESTS GÉNÉTIQUES DANS LA GROSSESSE
Comment fonctionne ce test?
Il peut être réalisé à partir de douzième semaine de grossesse avec un simple retrait du sang de la mère. Les résultats, généralement prêts au bout de deux semaines, révèlent la présence des anomalies chromosomiques les plus répandues, 13, 18 et 21.
L’exactitude de cet examen, payant, serait presque de 100%.
Cependant, comparé à l’amniocentèse (LIRE), le test de Preana ne permet pas de diagnostiquer d'autres anomalies chromosomiques moins courantes et le résultat peut ne pas être fiable en cas de grossesses gémellaires.
La future mère peut subir le test de Preana (ainsi que l’amniocentèse) lorsque des échographies ou des examens biochimiques antérieurs, tels que la clarté nucale et les plus faibles, ont montré une forte probabilité de anomalies chromosomiques ou appartenir à des groupes à risque (par exemple, des anomalies antérieures dans la famille).

Vidéo: An epidemic of beauty sickness | Renee Engeln | TEDxUConn 2013