La récompense du chat. La critique du film


L'éditeur de BeHappyFamily a présenté en avant-première "La récompense du chat", produit par Studio Ghibli et réalisé par Hiroyuki Morita. Le film sortira dans les salles italiennes les 9 et 10 février 2019

Dans Cet Article:

La récompense du chat, revue

la Rédaction de Planet Planet a prévisualisé "La récompense du chat", produit par Studio Ghibli, et dirigé par Hiroyuki Morita, ancien animateur de la livraison à domicile Kiki et Les Contes de Terramare respectivement aux côtés de Hayao et Goro Miyazaki.

Nous sommes particulièrement fans des films et de toutes les œuvres présentées par ce célèbre studio japonais de film et d’animation; Porco Rosso, la ville enchantée, Nausicaa della Valle del vento (pour n'en nommer que quelques-unes) font partie des chefs-d'œuvre qui nous ont permis de connaître et d'aimer l'art de Miyazaki. Parler de films d'animation serait simpliste, car ce sont des œuvres d'art spécialement conçues pour les adultes. Poésie, philosophie, ironie, bandes sonores qui bercent l’âme, le tout agrémenté de graphismes uniques et captivants. Il existe une délicatesse fascinante qui permet de faire vibrer les bonnes cordes.

Nous avons donc accueilli l'invitation à l'avant-première de "La récompense du chat" grâce à Lucky Red sortira dans les salles italiennes les 9 et 10 février 2016. Le film a été tourné en 2002 et peut être considéré comme une retombée du film "Les soupirs de mon cœur", dans lequel deux protagonistes de l'histoire ont joué dans des rôles plus petits. En Italie, le film a été projeté pendant la Future Film Festival Janvier 2005 dans la langue d'origine avec sous-titres.

Synopsis du film

Haru, une jeune fille de 17 ans fatiguée et ennuyée par sa vie étudiante, sauve un jour un chat sur le point d'être frappé par un camion dans la rue. Pendant la nuit, le roi des chats va lui rendre visite car le chat que la fille a sauvé n'est autre que son fils le prince des chats. Immensément reconnaissant du geste, le souverain veut la récompenser en la faisant épouser le Prince. Haru ne veut pas épouser un chat et une voix lui conseille de demander de l'aide au bureau des chats. Quand, dans la nuit, Haru est kidnappé et emmené au royaume des chats pour le mariage, le chat Baron, le chat Muta et le corbeau Toto (trois personnages déjà présents dans les soupirs de mon cœur) viendront à son secours.

"La récompense du chat" est l'histoire d'un enfant un peu "rêveur, distrait, à la recherche de son identité et de sa place dans le monde. Contrairement au film de Miyazaki, le chemin de la croissance et de la transformation de l'adolescence à l'âge adulte est traité avec simplicité et rythme très soutenu et immédiat qui ne laisse aucune place aux moments contemplatifs ou à la réflexion philosophique et psychologique. Parler dans le film, c'est avant tout l'action, l'ironie; 75 minutes d'amusement et sans soucis au cours de laquelle il est difficile de s'ennuyer et de ne pas s'attacher au protagoniste.

La tombe des lucioles, le film

Un roman d'entraînement, transposé en images, dans lequel l'œil attentif trouvera différentes similitudes avec l'un des plus beaux dessins animés de Disney, Alice au pays des merveilles. Si Alice suit le lapin blanc, pénètre dans la tanière et se perd dans le labyrinthe, Haru, emmené par les chats, traverse un tunnel qui la mènera dans un monde qui lui est étranger, un monde fantastique, parfois charmant, où elle se sent un instant veux rester. Et si dans l'histoire de Carroll, il y avait la reine de cœur pour mettre l'enfant en difficulté, voici le roi des chats qui aime jouer le tyran et empêcher le retour du protagoniste dans la vie réelle. Parce que, comme le répète sans cesse le sage baron Gatto, Haru doit vivre son époque sans se laisser enchanter et se laisser enlever par ses rêves, surtout ceux qui ne lui permettent pas de grandir.

Une autre note de mérite de "La récompense du chat" est la présentation de caractères fortement caractérisés dans les couleurs, dans la langue et dans leurs gestes: le Baron Gatto est l'exemple parfait d'un gentleman dont il est tombé amoureux, Muta est un chat apparemment timide et sarcastique, mais en réalité bon et courageux. Le roi des chats est étrange, moche et sa voix manque de charisme et de traits gênants, comme ceux d'un tyran insupportable.

Un film sans trop de revendications prétend aborder avec simplicité l’un des thèmes chers à Miyazaki: le passage à l’âge adulte et celui de l’enfance à l’adolescence. Et comme dans beaucoup de films du grand maître, même dans "La récompense du chat", il y a la composante du vol à maîtriser. Après tout, quel est le rêve le plus archétypal de l’homme, sinon celui de voler et de planer au-dessus de la réalité de la vie quotidienne?

La récompense du chat, la caravane

Vidéo: Film Camerounais Le Retraité