Histoires: la naissance de mon fils avec l'Ă©pidurale


Histoires de naissance naturelle avec épidurale sur le forum de behappyfamily: un utilisateur de la communauté nous a parlé de sa naissance parfaite assistée par l'épidurale

Dans Cet Article:

Contes d'accouchement naturel avec Ă©pidurale

Bonjour à tous, Je vous écris pour vous raconter mon expérience de livraison le 9 avril avec la naissance du gentil Filippo. J'affirme que le dpp avait déjà été dépassé de quelques jours, puis tous les deux jours, je me rendais à l'hôpital pour une surveillance. Chaque fois, ils m'ont dit que le bébé était en bonne santé et qu'il n'y avait aucune trace de dilatation... Ugh! le dpp était le 29 mars... passe le premier avril, passe Pâques, passe Pasquetta et j'étais de plus en plus inquiet willy! nous n'avions pas tous hâte de faire connaissance avec bébé! Mercredi 7 avril après le dîner, je commence à ressentir les premières contractions... Je résiste jusqu'à deux heures du matin, puis mon mari m'emmène à l'hôpital, ils surveillent et me renvoient à la maison parce que tout va bien et qu'il n'y a pas de dilatation... aide, je pense !! passer toute la nuit et arriver le jeudi, mon mari reste avec moi et le matin nous retournons à l'hôpital... Je suis très mal et à la maison je ne sais pas quoi faire pour soulager les douleurs de contractions très régulières... des douches, des massages... je suis vraiment nul et que me disent-ils à l'hôpital? qu'il y ait une dilatation d'une "tête d'épingle"... et me renvoie à la maison!
les douleurs sont insupportables et je pense qu'il est possible que la dilatation n'ait pas encore commencé !! L'après-midi, j'appelle les sages-femmes et remarque que j'ai perdu le bouchon muqueux... et je ne pense pas que je vais durer longtemps probablement après le dîner, je vais leur revenir pour un suivi plus approfondi! depuis tout ce temps, je n'ai pas mangé ni bu, sauf un jus de fruits et un paquet de creckers, simplement parce que mon mari a insisté pour que j'envoie quelque chose... lors du cours de préparation à l'accouchement, nous avions été prévenus que les prodromes pourraient durer 24, 48 heures... mais j'espérais ça ne m'est pas arrivé !! Le soir du 8 avril, après le dîner, nous retournons à l'hôpital... et finalement je suis admis avec une extension de 3 cm !!!! Je suis la personne la plus heureuse du monde... e très fatigué par la douleur, je demande immédiatement une anesthésie épidurale... à partir d’ici ma naissance a été une promenade et j’ai surtout un merveilleux souvenir de tout... les contractions sont très fortes et je ressens mais le pic de douleur est stoppé par une anesthésie et je peux parler à mon mari et échanger blagues avec la sage-femme et l'anesthésiste... je suis tellement heureuse !!
et puis les poussées, une sensation forte mais pas douloureuse... filippo est petit, 2chili et 900 gr, je ne fais pas l’épisiotomie, je ne déchire pas... mon mari est heureux parce que je ne souffre plus... reste avec moi tout le temps et voit notre bébé né. J'accouche dans la salle d'accouchement parce que la dilatation a été très rapide... filippo est né à 00h51 le vendredi 9 avril... vendredi soir encore plus magique et bouleversant de nos vies! Je me souviens des lumières tamisées et du silence de la salle de travail, de la gentillesse du personnel, du visage excité de mon mari, de mon cri mêlé de rire de joie quand Philip était appuyé sur ma poitrine... c'était comme j'avais rêvé... et ensuite assise sur la chaise, la sage-femme nous a aidés à l'attacher à mes seins... merveilleux...
c’était mon expérience lors de l’accouchement... laissant les 2 jours précédents à oublier... j’ai un beau et doux souvenir de la naissance de mon fils, et mon mari était heureux de vivre avec moi et que j’étais enfin pas si mal !! malheureusement beaucoup de femmes ont un souvenir terrible de ce moment là... et c'est dommage à mon avis... je suis contente de la décision que j'ai prise et que tout s'est bien passé grâce au ciel

Vidéo: RÉCIT D'ACCOUCHEMENT: Trop tard pour l'épidurale ? // Lue Exina