Quand la responsabilité parentale est-elle perdue? L'avocat répond


Lorsque vous perdez votre autorité parentale et quelles en sont les conséquences? L'avocat nous explique ce que l'on entend par autorité parentale, quels sont les droits et les devoirs des parents et pour quelles raisons obtenir la déchéance de l'autorité parentale

Dans Cet Article:

Quand l'autorité parentale est perdue

Le pouvoir Les parents ont l'obligation de maintenir, d'éduquer et d'éduquer leurs enfants dans le respect de leur personnalité. Les parents représentent les enfants mineurs dans tous les actes de la vie civile et administrent les biens. En vertu de la loi, l'enfant reste incapable d'agir jusqu'à l'âge de 18 ans. Les parents doivent donc répondre jusqu'à ce point au nom de leurs enfants. Ce pouvoir est défini autorité parentale (article 316 du code civil).

Cela signifie que les parents, jusqu'à l'âge de l'enfant, sont des représentants légaux et en tant que tels, ils possèdent une série de droits, mais surtout d’obligations. Mais que se passe-t-il si la conduite d'un parent cause un préjudice grave à l'enfant?

Autorité parentale

Au fil des ans, l’institution de l’autorité parentale a connu des évolutions interprétatives qui en ont redéfini les contours. Aujourd'hui, elle indique que ensemble de droits et de devoirs, reconnus légalement aux parents, pour protéger la progéniture mineure non émancipée, visant à promouvoir une croissance psycho-physique saine et harmonieuse et à mettre en œuvre les devoirs d'éducation, d'éducation et de maintien, établis tant au niveau constitutionnel qu'au niveau codique. Les références normatives à prendre en compte sont les suivantes:

  • Article. 30 La Constitution s'exprime en ce sens:

les parents ont le devoir et le droit de garder, d'éduquer et d'éduquer leurs enfants, même s'ils sont nés hors mariage

Il est évident que cette disposition confère aux parents un droit subjectif parfait, les identifiant comme un intérêt actif dans l’éducation, la rétention et l’éducation.

  • L'art 147 du Code civil stipule que:

Le mariage impose aux deux époux l'obligation d'entretenir, d'éduquer, d'éduquer et d'assister moralement les enfants dans le respect de leurs capacités, de leurs inclinations et de leurs aspirations naturelles...

Cet article, qui spécifie les dispositions constitutionnelles, identifie ce qu’elles sont. les limites dans lesquelles l'autorité parentale peut être exercée, en les reconnaissant dans le respect de leurs capacités, de leur inclination naturelle et de leurs aspirations.

Mère et enfant fille non reconnus par son père: quels droits?

Perte de la responsabilité parentale et garde exclusive

Mais que se passe-t-il si le parent ne remplit pas ses obligations, comme le prévoit la loi? Que se passe-t-il s'il y a des faits préjudiciables à l'enfant? Dans le cas où un parent abandonne tout intérêt pour l'enfant ou adopte un comportement sérieux envers celui-ci, ce comportement ne peut être considéré que comme préjudiciable à l'intégrité psychologique de la progéniture, car marqué d'un abandon absolu et créé un malaise et un malaise correspondant au renoncement au pouvoir.

La responsabilité parentale n’est pas une liberté personnelle absolue de la mère ou du père, mais une droit de prendre soin des enfants et de protéger le développement de leur personnalité. Il est donc fonctionnel pour les intérêts des enfants mineurs et, pour cette raison, il est perdu lorsqu'il les endommage au lieu de les protéger. Une fois investi de la tâche de juger de la demande de révocation de la responsabilité parentale, le juge doit donc déterminer si la conduite du parent est réellement préjudiciable à l'enfant et quelles conséquences pourrait-il avoir, toujours dans l'intérêt de ce dernier, la possibilité de révoquer la responsabilité parentale.

Motifs de révocation

Le juge peut prononcer la déchéance du pouvoir (article 330) lorsque le parent:

  • les enfants sont violents ou maltraitĂ©s (maltraitance au sein de la famille, violence, blessures, etc.).
  • viole ou nĂ©glige les devoirs qui y sont inhĂ©rents, ou abuse des pouvoirs concernĂ©s avec un prĂ©judice grave pour l'enfant;
  • il ne prend pas en compte les capacitĂ©s, les inclinations ou les aspirations naturelles des enfants, ni aux fins des choix en matière d'entretien, d'Ă©ducation ou d'Ă©ducation;
  • abus des pouvoirs qui lui sont attribuĂ©s par le mĂŞme pouvoir, par exemple dans l'hypothèse d'humiliation constante, de violences verbales, de peines excessivement sĂ©vères, etc.

L'évaluation de la sévérité du comportement des parents est référée au juge. Lorsque les raisons de la confiscation sont particulièrement graves, comme dans le cas de négligence, négligence ou maltraitance, le juge peut aussi ordonner le retrait du parent de l'enfant.

Comment obtenir la déchéance de l'autorité parentale

Article. 336 c.c. indique qu'en appel, un parent (ou un autre membre de la famille ou le procureur) peut demander une clause prévoyant la déchéance de la responsabilité parentale à l'encontre de l'autre parent. Le tribunal, une fois supposé informations, fournit des conseils dans la chambre; il a également l'écoute du fils cadet qui a terminé les douze ans et même plus jeune lorsqu'il est capable de discernement. En cas d'urgence, le tribunal peut également prendre des mesures temporaires dans l'intérêt de l'enfant, même d'office.

Effets de la déclaration de révocation

La confiscation pour le parent, implique la suspension de la propriété et l'exercice de la responsabilité parentale; néanmoins, il continue à être chargé de toutes les tâches, y compris celle de la maintenance, dont le respect n'est pas incompatible avec les effets de la prononciation. Bien que la cession exclusive soit un remède résiduel, elle joue également un rôle extrêmement important dans la discipline de la crise de la cohabitation, et ce, dans la mesure où le canon général du droit au grand parent ne doit pas être considéré comme exclusif et exhaustif.

Il est clair que si la mesure de révocation est prononcée à l’encontre d’un parent isolé, l’exercice de la responsabilité parentale sera exclusivement entre les mains de l’autre parent. Dans l'hypothèse où la déchéance concerne à la fois les parents ou le parent qui exerce la responsabilité exclusive, il est possible d'organiser le placement du mineur en dehors de la famille, en attribuant à des tiers ou à des institutions publiques l'exercice de responsabilité parentale.

Durée de la décadence de l'autorité parentale

La dégradation de l'autorité parentale n'est pas valable pour toujours: le parent il peut être rétabli au pouvoir (toujours avec la provision du juge) lorsque les motifs de la confiscation cessent et qu'il n'y a plus aucun danger de préjudice pour les enfants. En conclusion, il ressort que la législation a pour principal objectif de: protéger de la meilleure façon possible l'intérêt supérieur de l'enfant, ne pas l'impliquer dans la crise conjugale et imposer en même temps à chacun des parents d'assumer toutes les responsabilités et tous les engagements liés à leur rôle. En outre, il souhaite répandre dans la communauté l'idée que les deux parents jouent un rôle fondamental dans la croissance de leurs enfants, dont ils doivent toujours partager les responsabilités, de manière égale.

Vidéo: Mon ex ne paie plus la pension alimentaire de notre enfant.m4v