Les directives de l'OMS pour la livraison et la post-livraison


Que disent les directives de l'OMS pour l'accouchement et le post-partum? Les nouvelles indications visent à réduire la mortalité infantile et maternelle

Dans Cet Article:

Guide de l'OMS pour l'accouchement

Les dernières mises à jour ont été mises à jour Directives de l'OMS pour la livraison et la post-livraison dans le but de réduire le nombre de décès chez les nouvelles mères et les nouveau-nés pendant l'accouchement et immédiatement après la naissance. Les indications duOrganisation mondiale de la santé ont donc l'intention de protéger la sécurité de la mère et de l'enfant, mais aussi d'améliorer la santé de la mère et de l'enfant et d'assurer un travail et un accouchement plus physiologique possible.

Préparer le partenaire

Accouchement naturel, 10 façons de se préparer (10 images) Accouchement naturel, comment se préparer dans la salle d'accouchement? Voici dix conseils à suivre

Lignes directrices pour l'assistance lors du travail et de l'accouchement physiologique

En ce qui concerne la naissance naturelle, l’OMS a élaboré un document contenant des directives précises sur la routine d’une naissance naturelle. Il s’agit du résultat d’un travail de recherche mené par un groupe d’experts afin de vérifier l’efficacité et la sécurité de 59 procédures et pratiques communes dans les pays industrialisés et en développement.

  1. La femme doit pouvoir compter sur la présence d’un membre de la famille ou d’une personne de confiance pendant le travail;
  2. nous devons respecter la culture et les valeurs de la parturiente;
  3. le taux de césariennes ne doit pas dépasser 15%
  4. il n'y a aucune preuve qu'après un Accouchement par césarienne nous devons accoucher avec une deuxième césarienne et nous ne pouvons pas accoucher de manière naturelle;
  5. le déclenchement du travail ne devrait jamais dépasser 10% des partis dans une région géographique donnée et ne devrait être réservé que dans des cas spécifiques;
  6. ils ne sont pas nécessaires rasage et lavements avant de donner naissance;
  7. utiliser des méthodes non invasives et non pharmacologiques pour soulager la douleur pendant le travail, telles que les techniques de massage et de relaxation.
  8. moniteur le fœtus avec auscultation intermittente.
  9. utilisez uniquement des matériaux jetables et une décontamination adéquate des matériaux réutilisables pendant le travail et la livraison.
  10. porter des gants lors de l'examen vaginal, lors de l'accouchement et lors de la prise en charge du placenta.
  11. laisser une totale liberté de emplacement et le mouvement pendant le travail et promouvoir la position non couchée dans le travail.
  12. surveiller les progrès du travail.
  13. effectuer une prophylaxie avec ocytocine dans la troisième phase du travail chez les femmes avec un risque d'hémorragie post-partum ou une petite quantité de perte de sang.
  14. assurer la stérilité lors de la coupe du corde.
  15. empêcher lehypothermie du nouveau-né.
  16. garantir le début contact peau à peau entre mère et enfant et aide à soutenir l’allaitement au sein dans l’heure qui suit l’accouchement, conformément aux directives de l’OMS en matière de lactation.
  17. examiner le placenta et les membranes.
une Ă©pisiotomie

Certaines pratiques encore répandues sont nocives et devraient être éliminées:

  • Utilisation courante de lavement.
  • L'utilisation courante du rasage pubien.
  • Utilisation systĂ©matique de la perfusion intraveineuse pendant le travail.
  • Insertion prophylactique de la canule intraveineuse.
  • Utilisation courante de la position couchĂ©e pendant le travail.
  • L'examen rectal
  • L'utilisation de rayons X pelviens.
  • L'administration d'ocytocine Ă  tout moment garantit que son effet ne peut ĂŞtre contrĂ´lĂ©.
  • Utilisation courante de la position de lithotomie avec ou sans crochets pendant le travail.
  • ManĹ“uvre de Valsalva pendant la deuxième phase du travail.
  • Massage et Ă©tirement du pĂ©rinĂ©e pendant la deuxième phase du travail.
  • Utilisation de comprimĂ©s d'ergomĂ©trine au cours de la troisième phase du travail pour prĂ©venir ou contrĂ´ler les saignements.
  • Utilisation systĂ©matique d’ergomĂ©trine parentĂ©rale au cours de la troisième phase du travail.
  • Lavage de routine de l'utĂ©rus après l'accouchement.
  • Exploration manuelle de l'utĂ©rus après l'accouchement.

Directives post-partum de l'OMS

Voyons quelles sont les indications de l'OMS pour le post-partum.

  • DĂ©mission de l'hĂ´pital: L'OMS suggère que, dans le cas d'une naissance vaginale sans complications, la mère et le bĂ©bĂ© devraient ĂŞtre libĂ©rĂ©s au plus tĂ´t 24 heures après la naissance.
  • Contacts après la naissance: toutes les mères et tous les nouveau-nĂ©s doivent se soumettre Ă  un contrĂ´le mĂ©dical 3 jours après l'accouchement, 7 Ă  14 jours après et 6 semaines plus tard.
  • Visites Ă  domicile: La première semaine, un examen mĂ©dical Ă  domicile est recommandĂ© pour le nouveau-nĂ© et la mère, en particulier dans les pays oĂą les conditions sanitaires sont mauvaises.
Le travail est un marathon: voici ses chiffres
  • Bilan du nouveau-nĂ©: il est important de veiller au bilan d'un bĂ©bĂ© pour Ă©valuer son Ă©tat de santĂ©, s'il est bien nourri, s'il respire bien, s'il est atteint de jaunisse
  • L'allaitement: L’OMS suggère l’allaitement exclusif pendant six mois et conseille aux mères d’aider un conseiller Ă  les informer de l’importance de l’allaitement et de la façon d’allaiter.
  • Cordon ombilicalL'OMS recommande l'entretien et le nettoyage du cordon pour prĂ©venir l'apparition d'infections; dans les pays d’Asie du Sud-Est et d’Afrique, il est recommandĂ© d’utiliser un dĂ©sinfectant Ă  base de chlorhexidine au cours de la première semaine de vie
  • bain: mieux attendre 24 heures après la naissance; en ce qui concerne les vĂŞtements, un chapeau et une ou deux couches de vĂŞtements sont recommandĂ©s en plus des adultes; maman et son fils doivent rester dans la mĂŞme pièce pendant 24 heures afin de faciliter l'Ă©tablissement d'un lien.
  • Visites mĂ©dicales maternellesIl est important de consulter le nĂ©omamma dans les 24 heures qui suivent l’accouchement pour Ă©valuer les saignements vaginaux, les contractions, les battements cardiaques et la pression artĂ©rielle. Le mĂ©decin doit ensuite rĂ©gulièrement rendre visite Ă  la patiente pour vĂ©rifier certains paramètres importants tels que la miction, l'incontinence urinaire, l'apparition du locus (Ă©coulement vaginal de mucus, de sang et de muqueuse de l'endomètre). Une autre visite devrait ĂŞtre prĂ©vue après deux semaines pour vĂ©rifier l'allaitement et l'apparition des symptĂ´mes de dĂ©pression post-partum.
  • consuelling: il est bon d’informer correctement les femmes du processus physiologique de rĂ©cupĂ©ration après l’accouchement. Certains symptĂ´mes doivent ĂŞtre signalĂ©s au mĂ©decin: fièvre, symptĂ´mes de thromboembolie (comme douleur au mollet, gonflement et rougeur du mollet, difficultĂ© Ă  respirer et douleur Ă  la poitrine), symptĂ´mes de prĂ©-Ă©clampsie tels que maux de tĂŞte, problèmes de vision, nausĂ©e, Ă©vanouissement, convulsions et d’autres problèmes tels que la tachycardie, les saignements, les vertiges et la faiblesse. SupplĂ©mentation en fer et en acide folique: doit ĂŞtre prescrite pendant au moins trois mois après l'accouchement.
  • Prophylaxie antibiotique: recommandĂ© pour les femmes qui ont accouchĂ© naturellement et qui ont eu une dĂ©chirure du troisième et quatrième degrĂ© du pĂ©rinĂ©e. Tout cela pour rĂ©duire le risque de septicĂ©mie.
  • Soutien psychologique et social: en particulier pour les femmes Ă  risque de dĂ©pression post-partum.

Vidéo: One Single Planet - full length documentary